UNE HISTOIRE, UN CONCOURS

Nous ne sommes qu'en mai, et pourtant, la chaleur ambiante réchauffe tant l'atmosphère que l'on se croirait en période de canicule. « Protégez-vous ; crème solaire et volets fermés ! » hurlent tous les postes de télévision. Les commerçants avaient eu la bonne idée de diffuser cette cacophonie dans toutes nos rues, sans oublier ceux, profitant de cette situation devenue commune, faisant payer une bouteille d'eau de 25cl au prix astronomique de 3.50€. Bref, cette chaleur me confine dans mon appart, et je réfléchis à ma vie : mes études sont un franc succès, et pourtant, j'ai l'impression d'aller droit dans le mur.

 

Si j'ai quitté Ludo - pour éviter toute situation ambiguë - c'était pour SullivanJ'ai une fâcheuse tendance à accorder toute mon importance à une personne en délaissant les autres ; c'est d'ailleurs ce que m'ont reproché Ana et le reste de mes amis avant-hier. Au final, je me retrouve seule tant Sullivan m'ignore, et voir à quel point j'ai été odieuse envers les personnes pour qui je comptais me dégoûte. Crier sur ma mère n'a rien arrangé, et ce n'est pas des excuses qui rattraperont le coup. De toute manière, je n'en n'ai pas envie. Alors je descends dans la rue, je m'allonge sur le banc devant le grand bassin de la place, et je bronze, tout en réfléchissant à ce que je suis, et ce que je ne suis pas.

 

La narratrice, perdue, a préféré choisir d'aimer son ami Sullivan, qui ne se doute même pas de son existence, tout en délaissant le reste de ses proches. Raconte la suite de l'histoire avant samedi 02 juin, sois inventif : les joueurs sélectionnés (seulement les meilleurs) recevront le badge « L'Amour Fou », un ultra, 50 duckets et verront leur texte affiché sur l'article de résultats. De mon côté, j'écrirai aussi la suite de mon texte afin de vous proposer ma version complète. Bonne chance à tous !

« S'aimer, ce n'est pas combler un manque, mais partager un tout »

Le badge « L'Amour Fou » : Cupidon d'Habbstars

Cendre, gérant et écrivain à ses heures perdues